Archive pour la catégorie 'Mois spécial'

Review YouTube: The left-overs

Salut à tous!

Aujourd’hui, vous allez être gâtés! Car oui, au lieu d’une simple vidéo, vous allez avoir droit à toutes celles qui auraient pu faire parti d’un review du vendredi, mais que je n’ai pas choisi! C’est une belle manière de finir le mois spécial zombie non?

D’abord, pour ceux qui aime apprendre des choses complètements inutiles, voici Did You Know Gaming et leur première vidéo sur Resident Evil. Image de prévisualisation YouTube

Ensuite, une vidéo de HISHE How It Should Have Ended, une chanson extraite de leur vidéo sur Resident Evil, « The Zombie Song » Image de prévisualisation YouTube

Une autre vidéo de HISHE que vous devriez voir après celle au-dessus, donc elles sont bien placées, c’est bien. « How World War Z Should have Ended » Image de prévisualisation YouTube

Enfin un peu de français avec le Fossoyeur de Films et sa vidéo sur la saga Resident Evil Image de prévisualisation YouTube

Et finalement pour les plus téméraire, Zombie Go Boom, propose des vidéos montrant quelle arme est la plus efficace contre les zombies! Vous vous souvenez quand j’ai placé Sora comme meilleur survivant à l’apocalypse avec sa Keyblade? Voilà la preuve en image! Et souvenezv-ous que la keyblade est en fer, pas en plastique… Image de prévisualisation YouTube

 

Voilà, j’epsère que ce mois spécial zombie vous aura plu, pas d’annonce ce mois-ci, enfin pas vraiment puisque je m’en occuperais demain, j’ai encore quelques petites choses à mettre au clair!

Bye!

Publié dans:Mois spécial, Review YouTube |on 28 février, 2014 |1 Commentaire »

Review gaming: Zombies ate my neighbors

Salut à tous!

Pas de Resident Evil, mais un classique des années 90, Zombies ate my neighbors. Le principe est simple, des niveaux avec des ennemis différents, que ce soit zombies, momies, bébés avec des haches ou des hommes avec des tronçonneuses, et un jeune personnage qui doit sauver tous les humains de la zone pour compléter le niveau. C’est un classique pour ceux qui ont grandit dans les années 90, et je me demande souvent ce qu’un remake à notre époque donnerait… Bien fait, ça peut devenir un incroyable phénomène qui relancera les jeux rétro sur le devant de la scène. Mal orchestré, je sens que des fans vont hurler!

Le playthrough des membres de « Smosh Games » Sohinki et Lasercorn  Image de prévisualisation YouTube

Je vous prépare une méga-review pour demain qui j’espère vous plaira!

Bye!

Publié dans:Mois spécial, Review Video Game |on 27 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review film: Resident Evil

Salut à tous!

Mon dieu, tant de film à couvrir et si peu de temps! Pourquoi tant d’injustices et de téléchargements payants? Pourquoi?!

Aujourd’hui, la saga Resident Evil. D’abord, je dois dire que j’aurais aussi voulu parler de « Night of the Living Dead », le classique de Romero, mais aussi le remake de Zack Snyder « Dawn of the Living Dead ». Malheureusement, je n’ai vu aucun d’entre eux en entier. J’ai honte, je sais…

Resident Evil. De loin le premier film que j’ai vu avec des zombies, et le premier film qui me venait à l’esprit quand on me parlait de zombies. Ses nombreuses différences avec la saga vidéo-ludique éponyme qui part en sucette on fait de Resident Evil une saga qui flotte dans les limbes hollywoodiennes. La plus proche comparaison qu’on pourrait lui donner serait la série animée Pokémon, qui vient évidemment du jeu vidéo. Je m’explique: La série avait bien démarrer, mais en grandissant les fans se sont retrouvés avec plusieurs problèmes, et on ne s’en réfère jamais dans le cas où une argumentation est nécessaire. C’est à peu près pareille pour la saga cinématographique de Resident Evil, que les développeurs du jeu vidéo, Capcom, ne considèrent pas comme relié à leur franchise. Les films sont donc à part, et je crois que c’est ce qui fait sa force. Personnellement, je n’ai jamais joué aux jeux vidéos Resident Evil, et j’y jouerais peut-être un jour, mais en regardant les films j’ai pu rencontré les différents personnages qui appartiennent aux jeux. Comme Ondine apparaît à la fois dans le jeu et l’animé, Claire Redfield apparaît à la fois dans le jeu et le film.

La franchise cinématographique est découpée en 5 films, et un sixième à venir, qui sera normalement le dernier.

-Resident Evil se déroule dans la station souterraine de Umbrella Corporation. Il commence et finit néanmoins dans le manoir du premier jeu. Aussi étrange que cela puisse paraître, aucun des personnages, à part les zombies, ne font partis du jeu vidéo. Ce film est le plus accès sur le survivalisme, et fait mois dans le gore et plus dans l’atmosphère que les autres. On y suit Alice et un groupe travaillant pour la Umbrella descendre dans la station de recherches souterraines pour désactiver la Reine Rouge qui est apparemment devenue dangereuse. En coupant le courant, ils ouvrent les portes qui retenaient les zombies, et ils doivent se battre pour pouvoir s’en sortir, avant que le temps ne soit écoulé et que la porte ne se referme.

-Resident Evil: Apocalypse se déroule dans la ville de Racoon City, quelques semaines après le premier film. On y rencontre enfin des personnages du jeu, comme Jill Valentine du premier Resident Evil, ou le Nemesis, du troisième jeu. C’est mon préféré de la franchise, puisqu’il n’est pas encore trop accès sur le méga-blockbuster, même si Alice fait des trucs un peu étrange. Encore une fois, il s’agit de survivre, et encore une fois le temps est compté, car le lendemain matin une bombe atomique faire exploser la ville, et avec un peu de chances tous les zombies qu’elle contient.

-Resident Evil: Extinction se déroule surtout dans le désert du Nevada. On y voit pour la première fois Claire Redfield, mais aussi la nouvelle dérivation du T-Virus, et ses zombies avec une plante carnivore à la place de la bouche. Là, il s’agit déjà plus de beaucoup de coups de feux et de bastons et moins de survies, même si le thème du groupe de survivants, commun à presque tous les films de zombies, est une grande partie du film. Mais j’ai l’impression que les scénaristes veulent surtout nous dire: « Voilà, il y a des survivants, maintenant on peut tous les tuer pour se concentrer sur les personnages importants. »

-Resident Evil: Afterlife est celui qui marque un grand tournant dans la franchise. Il démarre par une prise d’assaut d’une forteresse de la Umbrella par Alice et ses clones, puis elle part à la recherche des derniers survivants de Extinctions, et ne retrouve que Claire en Alaska, ensuite elles font demi tour vers Los Angeles et tombent sur un autre groupe de survivants dans une prison, on voit enfin Chris Redfield, du premier jeu Resident Evil. Enfin, c’est bien celui qui marque un tournant.

-Resident Evil: Retribution est le plus étrange de tous. D’abord il y a la station sous-marine qui reprend l’environnement des grandes villes pour faire des simulations, ensuite il y a la petite fille qu’Alice « adopte », un peu comme dans Underworld: Awakening, et tous les clones, les différents types de zombies, enfin bref, à ce stade la seule chose qui reste en rapport avec les jeux sont les personnages et les zombies. Et encore!

J’ai trouvé les bandes-annonces pour les 5 films, et ça vaut le coup de les voir les une après les autres, pour voir l’évolution de la série. Evidemment, si vous n’avez pas le temps, le courage ou l’estomac pour ça, aucun problème!

Image de prévisualisation YouTube

Je n’ai rien trouvé sur le sixième et dernier volet, mais je pense qu’il prendra un certains temps à mettre, puisqu’il y a environ 2 à 3 ans entre chaque film.

 

Voilà, on se retrouve demain avec une review jeu vidéo qui ne sera pas sur Resident Evil

Bye!

Publié dans:Mois spécial, Review Film |on 26 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review livre: How to survive a horror movie & Guide de survie en territoire zombie

Salut à tous!

Aujourd’hui après vous avoir parlé d’épidémie, nous allons parler de deux livres qui peuvent vous sauver la vie en cas d’apocalypse.

D’abord, dans un cas plus général, How to survive a horror movie de Seth Grahame Smith. Malheureusement jamais traduit en français, ce guide se base sur les classiques de l’horreurs pour faire ressortir les astuces de survies en toutes situations. Il contient donc une partie sur les zombies, qui se résume surtout à faire un piège, attirer les zombies, finir le travail à la main, brûler les corps et répéter autant de fois demandées. Pour ceux qui ont lu Hélios samedi, Alice fait mention de ce livre, et reçoit beaucoup de questions de la part de Percy. Je reparlerai évidemment du livre en lui-même, mais aujourd’hui pour les conseils, il vaut mieux se baser sur le guide de survie.

Guide de survie en territoire zombie est un peu comme un prolongement de World War Z, tous les deux écris par Max Brooks, le fils de Mel Brooks. Il tente d’être autant détaillé que possible, pour analyser les zombies, les armes, les protections, les meilleurs cachettes, les moyens de transports, enfin bref tout ce qui semble bon et moins bon contre un mort-vivant. C’est plutôt bon pour ceux qui aiment la théorie, mais c’est pas vraiment mon truc! Donc j’ai un peu lâché le livre, même si j’ai retenu l’essentiel: Il vaut mieux l’avoir sur soi pendant l’apocalypse pour le relire en attendant sur le toit que la première vague soit passé!

Perso, je pense que je ne tiendrais pas la première vague, et que je me ferais zombier illico.

 

Voilà, on se retrouve pour une review film demain, et j’espère que vous aurez le temps de vous préparer avant l’apocalypse!

Bye!

Publié dans:Mois spécial, Review Livre |on 25 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review musique: Clint Eastwood, Gorillaz

Salut à tous!

Pour commencer désolé pour hier, je n’ai rien écris, mais je ne savais pas vraiment sur qui le faire, et j’avais eu l’idée de vous parler de mes anecdotes sur Minecraft, mais après j’ai oublié et j’ai commencé à jouer au Sims 3 et mon ordi lag tellement que quand mon personnage se déplace on dirait C3P-O. Enfin bref. Avant de vous parlez d’un de mes groupes préférés, laissez-moi vous raconter une histoire. Il y a environs 5 minutes, j’étais sur mon ordinateur en train de finir une autre vidéo, quand ma mère m’a appelé en disant: « Tu sais que ton blog vient de dépasser le millier de vues? » Alors je vais voir, et là O.O littéralement, c’est le visage que j’ai fait. Ma mâchoire n’est plus avec moi, elle est partie, elle a pris l’avion. Vous m’avez décroché la mâchoire! Samedi on entrait tranquillement dans le 800, ce qui est déjà pas mal puisqu’au début de Février on était à 600, et le jour d’après, alors que le matin même je me dis: ça va être tranquille, on arrivera pas au grand K avant au minimum 2 semaines, boum! Au passage, j’avais parlé de vidéo pour le grand K? Ben vous me prenez un peu au dépourvu donc il va falloir que je m’y mette! Ben oui, j’avais prévu un laps de temps d’au moins 2 semaines moi…

En tout cas, j’aimerais vous remerciez, parce qu’en seulement 4 mois on est déjà à 1000 vues! Vous imaginez ça? 1K par 4 mois ça fait 3K pour 1 an et ça c’est seulement une théorie! Je suis sûre que d’en moins d’un mois on aura encore battu un record! Maintenant avant de passer à la review, j’aimerais vous parler des vidéos en question, que je prévois à environ 2 par mois. Elles seront sur ma chaîne YouTube en français et en anglais, donc pour tout les bilingues à prédominance anglo-saxone parmi nous, vous pouvez respirez! Et les autres vous pouvez aussi venir voir pour appréciez mon magnifique accent.

 

Cela fait, parlons maintenant de Gorillaz. Gorillaz n’existe pas. C’est comme Big Brother ou les poupées avec des yeux en boutons, ils sont là sans vraiment l’être. Il s’agit d’un groupe composé de réel membres évidemment, mais avec une petite différence, c’est qu’ils n’apparaissent pas dans leur clip, ou en tout cas seulement sous la forme de leurs avatars animés. Il en va de même sur leurs album. Gorillaz est donc assez particulier, mais comme en plus ils font du rock indé, ce qui ne plaît pas forcément à tout le monde, ils sont plutôt underground. J’ai bien. En tout cas, leurs avatars sont des zombies. Rien à ajouter. Leur tout premier single, Clint Eastwood (l’acteur, pas le chat), est bourré de référence, autant dans la chanson que le clip. Le refrain reprend les mots prononcés dans un des film de Clint Eastwood, la chanson reprend une partie de la bande originale du film Le Bon, la Brute et le Truand, et le clip fait plus référence au zombie en eux-même, avec les gorilles qui dansent comme dans Thriller et le tee-shirt du chanteur, T-Virus. Même leur nom est une référence: Gorrilaz, ou Gorilla (gorille en anglais) et le Z de Zombie.

Image de prévisualisation YouTube

Ah… je pourrais écouter cette chanson toute la journée!

Voilà, on se retrouve demain avec une review livre!

Bye!

Publié dans:Mois spécial, News, Review Musique |on 24 février, 2014 |Pas de commentaires »

Top 10 Zombies emblématiques + Hélios chapitre 13

Salut à tous!

Pour commencer, vous pouvez vous applaudir, puisque nous avons passé la barre des 800 vues hier! Félicitations! Vous méritez bien une récompense, et c’est un peu par accident que le chapitre d’Hélios d’aujourd’hui passe deux pages sur l’Histoire de la création du pays, ainsi que beaucoup de références, donc accrochez-vous! Et si vous avez encore le courage d’attendre, voilà le dernier top 10 de ce mois spécial zombie: le top 10 des zombies emblématiques. Prenez en compte évidemment que je n’ai pas tout vu, tout lu tout essayé, et qu’il y aura donc certains zombies qui seront plus emblématique pour moi que pour vous. Ceci dit, amusons-nous!

 

10. Les zombies qui peuvent courir, various

On les a tous vu au moins une fois, les zombies qui cours vers nous, que ce soit dans un film ou un jeu vidéo, ils sont chiants, on sait! Mais il n’en reste pas moins qu’ils sont représentatifs de notre époque, car les zombies avec des réflexes moteurs de cette qualité ne sont apparus que récemment. Et oui, avant on avait le temps de recharger son arme avant de se faire attaquer!

2013-01-31-world_war_z

9. R, Warm Bodies

Je sais, j’ai déjà parlé de lui, et j’aurais pu choisir les bonies pour représenter Warm Bodies, mais il y a quelque chose avec R et son envie de vivre qui change tout. R est le meilleur représentant de sa propre histoire, et c’est bien.

warm_bodies

8. Stalfos, The Legend of Zelda

Rien de mieux que Zelda pour représenter les morts vivants! Et oui, aussi étrange que cela puisse paraître, ils sont nombreux, et entre les réincarnations et les dieux, on ne sait plus où donner de la tête! Les Stalfos sont des guerriers morts au combat et ramener d’entre les morts. Mais contrairement à de « vrai zombie », il ne leur reste que l’armure et le squelette, encore pire que les bonies! Ils sont représentés dans presque tout les jeux, suivant le design qu’on leur donne. La photo ci-dessous représente un Stalfos bien particulier de Twilight Princess, Shade, qui est supposé être la forme maudite d’un héro du temps, aka Link. Et oui, même les plus braves ne peuvent pas reposer en paix!

heros_shade

7. Witch, Left 4 Dead

Left 4 Dead est concidéré comme un des meilleurs dans sont genre, et je n’ai jamais vraiment eu le temps de m’y attarder. Il se base principalement sur la coopération, ce que je ne peux pas faire si je n’ai pas d’ami. Mais c’est pas grave, ça m’évite des cauchemars! Et laissez-moi vous dire que ce cauchemar là est à éviter à tout prix! L4D a beaucoup de zombies originaux, mais pour moi le plus effrayant reste la sorcière, qui fait un cri sur-aiguë quand elle voit de la lumière. La musique s’emballe, et le joueur part en courant ou se fait déchiqueter, ça dépend de son temps de réaction! Contemplez cette créature des enfers!

witch

6. La femme sans tête, Evil Dead 2

Evil Dead a bien trop de zombies pour avoir un représentant, mais pour moi c’est cette femme qui tient de records de visions horrifiques. Pourquoi? Parce que c’est un zombie sans tête avec une tronçonneuse. Plus d’explication serait innutile!

evil-dead-ii-chainsaw1

5. Le Zombie Clown, Zombieland

Revoilà notre ami! Vous vous souvenez du premier top 10 de ce mois-ci? Voilà enfin le clown. IL est devenu presque synonyme du film. Regardez un peu sur google image, après avoir tapez « zombieland c », clown est placé avant colombus, c’est dire à quel point il est horrifiant. Que ceux qui ont peur des araignées pointent au vestiaire!

zombieland-clown

4. Zombie mod, Minecraft

Je déteste le zombie mod encore plus que les autres. En fait, ça remonte à ma première mine. Alors que je me baladais tranquillement, posant des torches un peu partout, ramassant du charbon et du fer, j’entends sans cesse, comme une musique de fond, les grognements affamés des ses mods aussi rapide que des encyclopédies. Et ensuite viennent les squelettes, et le trou. Et cet Enderman qui est arrivé de nul part comme ça et qui s’est téléporté dans la lave. Oui, j’ai pas mal d’anecdote sur Minecraft, je vous en parlerais peut-être un jour!

Pictures_4298259_lrg

3. Les clickers, The Last of Us

Les clickers sont un peu comme la deuxième phase d’une évolution. Après l’infection, on se transforme en zombie amateur de chairs fraîches. Après un certain temps, le champignons qui vous a infecté perce lentement à travers votre crâne, pour donner ce zombie aveugle qui émet des claquements secs et glaçant, les clickers. On si on ne se fait pas exploser la tête avant, on finit assis dans un coin, alors que notre corps se retrouve percé par des champignons qui s’étendent autour de nous, jusqu’à donner un cracheur de spores définitivement immobile. Les clickers ont un sens de l’ouïe extrêmement développé, et ils entendent Joel parfaitement bien (pas Ellie, puisqu’elle peut courir derrière eux sans se faire remarquée) Et laissez-moi vous dire que quand ça vous attrape, vous êtes bon pour recommencer la mission

the_last_of_us_Infected_853

2. Le demi-zombie, The Walking Dead

Tapez « The Walking Dead zombie », et c’est celle que vous verrez le plus souvent. Le premier zombie que Rick affronte dans le premier épisode, on peut admirer avec qu’elle bravoure elle continue d’avancer pour se nourrir. Même si elle ne doit pas être très efficace…

Bicycle Girl

1. Le Licker, Resident Evil 2

Comme beaucoup d’autres, il y a énormément de monstres qui peuvent représenter la franchise RE, et j’ai longtemps penser mettre le Némésis de RE3, mais je me suis souvenue de ce monstre du premier film, qui n’apparaît pourtant pas avant RE2. Comme pour le premier zombie, beaucoup de youtubers témoigne en disant qu’ils en ont lâchés leur manettes en voyant cette bête ramper sur le plafond, sa langue prête à vous attraper et ses dents prêtes à broyer jusqu’au dernier de vos os.

resident-evil-the-many-looks-of-the-infected-20090226022858414-000

J’espère que vous n’êtes pas trop traumatisé! Bon, on se revoit demain avec une review personnage, et profitez de votre vie tant qu’elle vous appartient!

Bye!

fichier pdf chapitre 13

Publié dans:Hélios, Mois spécial, Top 10 |on 22 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review YouTube: The Last of Us Left Behind

Salut à tous!

Je sais, je l’ai dit, je ne parlerai pas de Left  Behind, mais ce matin Markiplier a posté son playthrough de LB, et je n’ai pas pu y résister. En plus, il nous raconte au passage comment il organiserait sa survie à une apocalypse. C’est une idée, peut-être pas la meilleure mais c’est une idée!

Image de prévisualisation YouTube

La suite viendra surement demain.

En parlant de demain, j’espère que vous êtes près pour un nouveau chapitre d’Hélios, et un top 10, le dernier de ce mois spécial zombie!

Bye!

Publié dans:Mois spécial, Review YouTube |on 21 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review gaming: Dead Rising + Une petite question

Salut à tous!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu que j’aimerais bien tester. Certains d’entre vous se souvienne surement de Happy Wheels, dont je parlais début janvier dans un top 10. J’avais dit qu’il s’agissait s’un très bon jeu pour les nerfs, parfait quand on est stressé. C’est aussi le cas de Dead Rising. Le prémisse? Vous êtes coincés dans une ville en pleine apocalypse, et vous devez empêcher les zombies de vous tuer, et cela de la manière la plus originale possible! Au programme, des hordes de zombies aussi rapides que des livres, des armes plus drôles et inventives les unes que les autres et un troisième épisode qui vient de sortir sur Xbox One.

Le test de Cyprien Gaming (âmes sensibles s’abstenir et je ne plaisante pas) Image de prévisualisation YouTube

 

Une autre petite chose, je me suis rendue compte qu’en un demi-mois nous avions atteint les 800 vues! Félicitation, beau travail à tous! Et si on garde le rythme, les 1000 sont à porter de mains! Je me demandais donc si vous seriez partant pour des vidéos? Parce qu’avec le temps, de plus en plus de personnes me demandent comment je fais, quels sont mes secrets, et ils prétendent qu’ils ne pourraient pas. Moi, je veux vous prouver le contraire, et vous montrez qu’il ne faut pas grand chose pour écrire, même si c’est juste un passe-temps. Donc dites moi dans les commentaires ce que vous en pensez, si des vidéos de moi vous intéresserez! Maintenant, je sais que vous n’êtes pas vraiment le genre de personnes qui laissent des commentaires, mais c’est pas grave. Juste pour cette fois, une exception pour confirmer la règle =]

On se retrouve demain avec une vidéo, et je vais enfin vous apprendre à survivre à une apocalypse! Enfin, pas vraiment moi, mais bon, vous m’avez compris…

Bye!

Publié dans:Mois spécial, News, Review Video Game |on 20 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review film: The Last of Us, le casting de mes rêves

Salut à tous!

Aujourd’hui, je vais faire une review un peu particulière, puisqu’elle ne va pas parler d’un film sur le point de sortir, mais plutôt d’une hypothèse. En effet, il y a quelques mois, Sony a acheté les droits pour un site web du nom de thelastofus-movie.com. Maintenant, ça ne sert à rien de chercher, vous ne trouverez rien de vrai sur un potentiel film. Mais hier, alors que je finissais ma review sur American Dreams, je me suis demandé qui serait parfait pour donner vie à The Last of Us. Voilà donc la review d’aujourd’hui, mon choix pour 5 personnages principaux.

1. Christian Bale dans le rôle de Joel

The-last-of-us_joel_bio-2-

images

Pour incarner un survivant texan d’une cinquantaine d’année, Christian Bale le britannique n’est

peut-être pas le premier choix de tout le monde, mais je pense que, comme pour Batman, il a ce qu’il faut pour donner vie au personnage. En prenant la barbe et l’accent, il fera à coup sûr un travail remarquable pour Joel.

 

 

 

 

 

2. Lauren Cohan dans le rôle de Tess

Qui est Lauren Cohan? Elle incarne Maggie, un de mes personnages préférés de The Walking Dead. Je pense qu’elle a le potentiel pour faire de ressortir le caractère de Tess et l’imprimer sur la pellicule. Tess est un peu comme la balance dans la dynamique qui s’opère entre Joel et Ellie, et sans elle je serais morte bien plus de fois que mes statistiques ne l’affiche =] Lauren Cohan the-last-of-us-tess

 

3. Zoë Saladaña dans le rôle de Marlene

Zoe_SaldanaMarlene_Profile

Marlene a un rôle assez dure à définir, parfois allier et parfois ennemi, et en temps que chef des Fireflies, elle a surement un caractère de battante qu’on retrouve dans beaucoup des rôles de Zoë Saldaña. Pour incarner Marlene, qui n’apparaît pourtant pas beaucoup dans le jeu, il faut un certain cran, mais aussi de la douceur, celle qu’elle éprouve envers Ellie. C’est pourquoi le rôle est parfait pour elle.

 

 

 

 

 

4. Amandla Stenberg dans le rôle de Riley

Je sais, je sais, Riley n’apparaît pas dans le jeu, sauf sur une photo, mais je pense que la liberté que nous offre le film est de lui donner au moins cinq minutes de flashback. Riley a 15 ans, un an de plus qu’Ellie et c’était sa meilleure amie. C’est pour ça qu’elle est d’après moi plus importante que Tommy, le frère de Joel, ou Henry. Et qui d’autre est mieux placée pour l’interpréter que Amandla Stenberg, Rue dans « Hunger Games ». Petite histoire drôle, Riley est une fan de Marlene, c’est pour cela qu’elle rejoint les Fireflies. Amandla Stenberg a joué dans le film Colombiana où elle incarnait la version enfant de Zoë Saldaña =] Tout est lié!Riley_Profile fhd011CBA_Amandla_Stenberg_019

 

 

 

 

5. Inconnue, dans le rôle d’Ellie

Et oui mes amis, j’ai échoué! J’ai beau chercher et chercher, mais personne ne me semble à la hauteur pour incarner Ellie. Surtout physiquement en fait, puisque j’ai tenté de garder une certaine ressemblance entre le personnage et l’acteur. Il se trouve que lors de la sortie du jeu, une drôle de ressemblance entre Ellie et Ellen Page a été remarqué par tous, moi comprise. Malheureusement, l’actrice a 26 ans, soit 12 de plus que la jeune fille. Dommage! Je suppose que le casting pour Ellie est lancé!

ellen-page-20080428-405832

ellie

 

 

Voilà, j’espère que ça vous a plu! Je recommencerai peut-être un jour, on verra! On se retrouve demain avec une review jeu vidéo, et non, ce ne sera pas sur Left Behind! c’est un mois zombie, pas un mois The Last of Us!

Bye!

PS: Désolée pour les espaces, je ne sais pas pourquoi il me fait ça!

Publié dans:Mois spécial, Review Film |on 19 février, 2014 |Pas de commentaires »

Review Livre: American Dreams

Salut à tous!

Vous vous souvenez de ce moment si particulier dont je parlais la semaine dernière? Il est peut-être temps de vous expliquer ce qu’il en est: Il y a deux semaines, j’ai reviewé The Last of Us, un des jeux les plus nominatif et repoussant les limites de la PS3. Je vous ai alors parlé d’un comic, The Last of Us: American Dreams, et d’un DLC qui devait sortir en 2014. Il se trouve que j’ai reçu le comic mercredi, merci Amazon et sa livraison en 3 jours. Il se trouve que vendredi, alors que je m’apprêtais à jouer à The Last of Us, un téléchargement m’a ajouté Left Behind. Je me suis donc restreinte, et je ne pourrais pas y jouer tant que je n’aurais pas fini le jeu principal. Ce qui risque de prendre pas mal de temps, parce que j’en suis toujours au premier printemps… Malgré tout, j’ai vu le playthrough de PewDiePie, et bon sang, ce jeu change tout. Je ne m’y attarderais pas trop, puisque je ne veux pas vraiment en parler aujourd’hui, mais je peux vous assuré qu’il m’a affecté davantage que ce que j’aurais pu le croire.

news_gamersyde_review_left_behind-15029

Maintenant revenons à nos moutons, et le comic en question. Il se passe environ un an avant le jeu, et raconte comment Ellie a rencontré Riley, mais aussi Marlene et a obtenu son précieux couteau. J’ai enfin remarqué la cicatrice qu’elle porte que son sourcil droit, et je me demande toujours d’où elle vient, puisque ça n’a pas encore été expliqué. En tout cas, ce comic est incroyablement bien fait, et pour ceux qui veulent en savoir plus sur Ellie et ses origines, c’est un livre a ne pas négliger. Il apporte encore plus d’information et complète davantage le DLC, mais c’est surtout un bon moyen de développer le personnage. Car en réalité, Ellie et Joel ne parle pas vraiment de leur passé, et ils semblent s’en accommoder ainsi. Et si on en sait beaucoup sur Joel, c’est parce qu’il est le personnage principal. L’idée d’explorer Ellie ne pouvait être qu’une bonne idée.

american-dreams-the-last-of-us

Un fait à ne pas négliger, ce comic a été co-scénarisé et dessiné par

 une femme, ce qui est plutôt rare d’après moi. Par contre, j’ai eu du mal à comprendre la fin, qui me laissait un peu surprise. Pas de « to be continue », pas de « The End », mais juste Ellie en train de pleurer dans sa chambre. Mais je pense que c’est une bonne chose, et ça nous ramène à ce qui fait la réussite de The Last of Us, son réalisme. Pas de « The End », puisque ce n’est pas la fin. Le « to be continue » ne vient qu’à travers Left Behind. Le seul problème pour ceux qui voudraient le lire, c’est qu’il n’existe pas en français, seulement en anglais. Encore un chef d’oeuvre que la barrière de la langue prive de public!

Voilà, on se retrouve demain avec une review film!

Bye!

Publié dans:Mois spécial, Review Livre |on 18 février, 2014 |Pas de commentaires »
123

Yffic22 |
E-cigs Brands |
Poupeeeverafterhigh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Behind the Moon
| Prettysisters
| Les légendaires BD